• Un peu de place pour les rêves.

    Il faut laisser libre cours à ce qui se passe en nous même au risque qu'il n'advienne un jour, plus rien. Les barrières qui retiennent ces conséquences sont autant d'imperfections dans l'épanouissement. Et pourtant tous ces liens parfois charmants qui nous rattachent parfois même les uns aux autres, avec chacun ou chaque chose, comme ciel et terre, murmurent avec habileté des douces paroles pour lesquelles nous aspirons volontier. J'aimerais souvent éprouver la juste certitude d'une réalité défaite de toute altération possible. J'avancerais serein, dépoussièré soudain d'une injuste mémoire qui m'aurait jusqu'alors fait offense, sans raison.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :