• Miroir, miroir.

    Se délectant passionnément, ils se noient dans leur flou, puis sans relache, comblent leur infatigable désir d'exister seul. Chacun s'accompagne vers l'autre dans sa reconnaissance, dans des va et vient perpétuels à se satisfaire. Ils fantasment sur leur idée, sur leur reflet, interface avec l'ailleurs. Leurs envies paraissent ici et là dans leur adoration et celle qu'ils réclament. A travers leur miroir respectif, tous sont uniques, mais chacun s'en diffère et s'en défend, et par delà, chaque image transportée, brûle de mille beautés. Comprenez dès lors qu'ils sont en vous, en nous mais avant tout en moi.

    "L'émoi des "moi", laisse en soi, les froids d'effroi."

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :